C’est aux Royaume-Uni que 170 000 pièces d’aluminium ont été réunis pour créer une oeuvre d’art baptisée « The Hive », une structure entièrement contrôlée par les vibrations d’abeilles situées dans une ruche connectée à celle-ci.

Wolfgang-Buttress-the-Hives-abeilles-oeuvre-1L’artiste Wolfgang Buttress a conçu cette oeuvre de 17 mètres de haut et de 40 tonnes dans le cadre de la Milan Expo 2015. Placée dans les jardins botaniques royaux de Kew, à l’ouest de Londres, elle a pour but de sensibiliser à la disparition des abeilles.

Équipée de 1000 LEDs et microphones, cette oeuvre plonge le public au cœur d’un essaim plus vrai que nature grâce à ces capteurs qui réagissent aux mouvements et aux bourdonnements des abeilles qui résonnent alors dans la sculpture.

Une belle initiative pour sauver cet insecte, qui est tout de même à l’origine de la pollinisation de presque 70% des espèces destinées à nourrir l’humanité.

Wolfgang-Buttress-the-Hives-abeilles-oeuvre-2Wolfgang-Buttress-the-Hives-abeilles-oeuvre-3Wolfgang-Buttress-the-Hives-abeilles-oeuvre-4Wolfgang-Buttress-the-Hives-abeilles-oeuvre-5

The Hive at Kew Gardens from Kew Gardens on Vimeo.