Greenpeace va certainement vous dégoûter du jus de fruit, mais pour la bonne cause. Voulant sensibiliser sur la lutte contre les pesticides, l’ONG a lancé une campagne choc contre la chaîne de magasins E.Leclerc, depuis qui elle se bat depuis plus d’un an !

greenpeace-leclerc-pesticides-1En France, 2/3 des fruits et près d’1/3 des légumes issus de l’agriculture conventionnelle contiennent des résidus de pesticides. C’est ce qu’a voulu dénoncer l’organisation Greenpeace en imaginant une campagne à base de « Jus multi-pesticides ».

La course au prix bas pousse les enseignes à la rentabilité au détriment de la santé de leurs consommateurs. En effet, même si les grandes distributions se contentent du minimum dans la réduction de l’utilisation des pesticides, le mélange de ceux-ci peut s’avérer extrêmement dangereux. C’est ce que l’ONG appelle « l’effet cocktail ». Selon elle, cela accroît l’effet toxique de chaque molécule chimique présents dans les pesticides.

Greenpeace espère éveiller les consciences et révéler la « face cachée » de E.Leclerc qui joue la carte de l’immobilisme face au problème. Ainsi, l’ONG a lancé un site internet pour se renseigner sur le sujet et sur les actions des ses militants. Pour aller plus loin, elle a imaginé une bouteille de « jus de fruits multi-pesticides » à base de produits de chez E.Leclerc et sur laquelle est inscrit un petit texte rappelant les méfaits des pesticides sur la santé.

Une belle campagne, visuelle avec une touche d’humour. Dommage que les jus envoyés dans plusieurs rédactions de Paris aient explosé, rendant l’opération de communication beaucoup moins efficace. Pas de panique, c’est simplement la fermentation qui aurait causé ces explosions.