Du 2 au 6 avril, il était une pub était aux MIPTV à Cannes, un évènement incontournable où les acheteurs et vendeurs de séries et programmes se réunissent et où de nombreux intervenants se rendent pour faire de grosses annonces durant leur keynote.

studio+ vivendi

S’il ne fallait retenir qu’une chose de la keynote de Dominique Delport nous pourrions simplement résumer ses 45 minutes de conférence avec cette phrase : « Mobile first, mobile only ».  La génération Y consomme 50% de ses contenus vidéo sur mobile, il est donc indispensable de penser “mobile” et créer du contenu totalement adapté aux écrans de smartphones et tablettes.

Mardi dernier, Vivendi a annoncé le lancement de Studio +, une nouvelle offre de séries totalement pensée pour être consommées sur les écrans mobiles. L’application sera lancée dès la rentrée dans une vingtaine de pays via les opérateurs telecoms.

Cette offre qui n’existait jusqu’alors pas proposera aux consommateurs de découvrir un format de séries inédit : des programmes courts de 5 à 10 minutes.

Pas question pour autant de faire rimer programme court avec faible budget. Le président de Vivendi Contents a annoncé durant sa keynote que le budget moyen de production d’une série serait d’un million d’euros. 25 séries seront en ligne au lancement de Studio +. On retrouvera parmi ces séries Amnesia, Kill Skills, Blanca ou encore Tank.

Afin d’assurer un contenu riche et de qualité, Vivendi s’est entouré de différentes boites de productions au sein de ses filiales mais a aussi fait appel à de nouveaux producteurs.

Pour le moment, le groupe n’a pas communiqué sur l’offre qui sera proposée ni sur les opérateurs telecom partenaires, les contrats ne sont certainement pas finalisés. Dominique Delport n’est néanmoins pas inquiet sur sa capacité à vendre le projet. Les bouquets sportifs se vendent comme des petits pains et les consommateurs n’hésitent pas non plus à rajouter quelques euros chaque mois pour les jeux-vidéos en ligne.