BBANKBANK

La dernière œuvre de Banksy, dessinée sur l’un des panneaux de chantier de l’ambassade de France à Londres, nous rappelle que le mystérieux graffeur est définitivement un artiste politique et engagé. Connu pour ses messages anti-système et anti-militaristes, Bansky s’est cette fois-ci attaqué à la police française, et à ses abus.

On peut alors observer Cosette, l’héroïne du roman Les Misérables de Victor Hugo, devenue un symbole de la maltraitance et de l’exploitation de l’homme par l’homme, en pleurs, suffoquant sous les vapeurs toxiques des gaz lacrymogènes.

En dessous de son œuvre, un QR code nous renvoie vers une vidéo postée sur youtube par le groupe Calais Migrant Solidarity, qui montre une descente de police dans les camps de Calais les 5 et 6 janvier 2016.

En défaisant un personnage iconique de la littérature française, Banksy frappe fort. Et il frappe juste : gazer les migrants ne s’inscrit pas dans les valeurs du pays des droits de l’homme.

RBBER