Depuis les débuts de la publicité, les marques s’associent à des célébrités pour se créer ou pour entretenir leur image. Les égéries doivent alors incarner les valeurs de la marque, avec caractère et style. L’égérie doit permettre de laisser une trace indélébile dans l’imaginaire du consommateur. Un peu comme Georges Clooney avec Nespresso.

Mais être ambassadeur/ambassadrice d’une marque ne se résume pas à faire la potiche ! Les égéries ont un véritable rôle à jouer. Lors du Beauty Store qui présentait les innovations 2016 de LaSCAD (Groupe L’Oreal), nous sommes allés à la rencontre de Sonia Rolland, actrice et ancienne Miss France, qui représente Mixa depuis 2009 pour la questionner sur sa collaboration avec la marque.

Selon certaines études, les publicités utilisant des célébrités sont plus efficaces de 17% que les campagnes sans célébrités*. Un ambassadeur de marque ferait aussi augmenter l’intention d’achat de 27%*. Utiliser une personne connue pour une marque qui ne l’est pas encore permet aussi de gagner une certaine notoriété de manière rapide. Dans un monde les gens sont confrontés à une marée de pubs tout au long de leur journée, utiliser une personnalité permet une mémorisation pour le consommateur.

Sonia _MIXA

Le celebrity marketing est donc un atout dans la mesure où la marque s’associe avec la bonne célébrité. Mais comment la reconnaître ? La bonne célébrité touche la cible que la marque souhaite toucher, elle peut aussi avoir une forte communauté derrière elle (sur les réseaux sociaux notamment), elle doit être aussi investie dans les projets lancés par la marque, autrement dit,  elle n’est pas là que pour les photos.

* Etude ACE Metrix, 2010