The Wall Street Journal,

Voilà un titre de presse connu du monde entier, mais que vous lisez certainement très rarement…

À la limite vous tombez sur un article en ligne via un tweet d’une personne cherchant à paraître intelligente en reprenant le titre en anglais tenant sur 140 caractères.

Pourquoi ? Car vous êtes très certainement éloignée de la cible.

En effet, The Wall Street Journal se veut être le journal des leaders économiques de notre petit monde.

Alors… comment toucher cette cible afin d’accroître la fréquence de lecture du journal ?

Cette population n’ayant déjà pas le temps d’embrasser leurs enfants en fin de journée, boire un verre avec un vieil ami plutôt qu’avec un collègue d’affaires, ni même aller acheter un pack de lait manquant dans le placard familial ?

En utilisant des endorsers bien à eux, démontrant au travers de films leur acte de lecture au sein d’un moment à la limite du religieux.

Et l’un de ces endorsers n’est autre que Sir Martin Sorrell, CEO du Groupe de communication WPP.

(Bien évidemment, l’agence en charge de la campagne à savoir The&Partnership est en partie dans le giron du groupe WPP…)

Ainsi nous découvrons Sir Martin Sorrell s’accorder un moment de grâce en lisant calmement son journal sur iPad, n’accordant aucune attention aux tumultes doux alentours.

Le film diffusé en pré-roll se boucle sur le texte suivant : « People who don’t have time, make time to read the Wall Street Journal » pour dévoiler la signature « Read Ambitiously ».

Ce film est agrémenté d’un contenu où nous découvrons un Sir Martin Sorrell « passionné » par son sujet et relatant l’importance du journal dans sa vie professionnelle.

Ainsi, le journal, à force de prise de parole, instaure auprès de cette audience particulière l’acte de lecture du journal comme un moment clef, à part, de leurs journées rapides, où la prise de recul sur les choses, mais pas des plus aisés.

De quoi s’extraire des mots actuels portés sur le marché de la presse écrite face aux nouveaux moyens d’informations, tout en mettant en avant son application pour tablettes.

Comme énoncé plus tôt, The Wall Street Journal avait déjà communiqué via cette plateforme de communication « Make Time », à l’époque avec le chanteur Will.I.Am., qui visiblement a des journées bien occupées.