Non, il ne vous a jamais oublié et rode toujours autour de vous. Il a désormais un compte Instragram, un profil LinkedIn, une page Facebook, un compte Twitter et même le hashtag #jesuisla pour que vous ne l’oubliez pas.

AIDES et l’agence WNP ont donné la parole au SIDA et le viralise à travers la campagne “Moi, le sida”. Le concept est à la fois poignant et glaçant mais est à la hauteur du constat soulevé par AIDES: le SIDA a fait 35 millions de victimes en 32 ans d’existence. Gaspard Proust a prêté sa voix pour personnifier le SIDA  en vidéo sur les réseaux sociaux. Cela permet de rappeler à la fois sa réelle menace et son aspect viral.

Aides1

À partir du 8 juin, le SIDA s’est donc géolocalisé partout en France (Paris, Lille, Lyon, Strasbourg…) grâce aux étudiants de l’ISEG sur Facebook pour se propager sur les réseaux des internautes Français. Des milliers de twittos ont pu recevoir la notification: “Le sida vous suit” et le hashtag de l’opération est inscrit partout. Sur Grindr, le profil du SIDA se localise partout et se déplace.

Il est imprévisible. Il a été repéré sur Leboncoin comme vendeur de préservatifs périmés. Il montre ce qu’il mange sur Instagram. Il apparait sur des sites de locations de vacances. Il est partout, nulle part mais vous croisera un moment ou un autre. Le seul hic c’est que ce n’est pas votre ami, c’est bien le SIDA.

L’opération prend aux tripes en exprimant de manière concrète comment la maladie se propage aléatoirement et notamment par la multitude de formats publicitaires digitaux que s’accapare la maladie. Alors que la majorité des opérations cherchent à émerger sans oppresser l’intimité des internautes, celle-ci marque des points à venir déranger au maximum les points de contact comme le ferait un “ami” très lourd. En plus de la force de la stratégie média de l’opération, le discours direct du SIDA intensifie la prise de parole et dérange pour mieux sensibiliser.

Aides1_1

Le film sera diffusé sur Youtube et un spot passera à la radio dès aujourd’hui. La campagne sera aussi déclinée sur les supports presse et affichage. Pour faire taire le SIDA, AIDES a lancé une pétition illustrée par Pénélope Bagieu pour que chacun puisse se mobiliser. Chaque internaute sera alors maître de sa propre prévention et sera solidaire des malades.

Pour faire taire le SIDA, rendez-vous sur AIDES.org et signez la pétition.

Aides3

Aides2

Aides4