Les spots publicitaires de prévention pour la sécurité routière sont souvent axés sur un concept créatif choc pour marquer les esprits. Le réalisateur et scénariste Erick Zonca, récompensé notamment par le César du meilleur film en 1998 avec « La vie rêvée des Anges », a demandé l’aide des acteurs français Elodie Bouchez et Pascal Elbé pour réaliser un court métrage pour la sécurité routière intitulé « Lorsque l’amour sera mort ».

SecRout2

Erick Zonka met en scène une famille lambda dans sa vie quotidienne et plus précisément, lors de la sortie familiale au supermarché. Le couple formé par les deux acteurs discutent de sujets habituels: Pascal Elbé dramatise sa journée de travail, alors qu’Elodie Bouchez remplit progressivement le caddie de victuailles. Les enfants se chamaillent disparaissent dans les rayons, puis c’est au tour du père. Erick Zonca nous montre bien une famille banale et on se demande bien où le film nous amène.

La balade de rayon en rayon continue et les deux amoureux chantonnent ensemble « L’été Indien » de Joe Dassin alors que le mari vient d’inviter sa femme pour un diner romantique. « On ira où tu voudras quand tu voudras… et on s’aimera encore… » On sent alors que le film bascule quand le couple arrive à la caisse pour régler leurs achats, pour se révéler sur le chemin de la voiture.

SecRout25

La fin du court-métrage est complètement dramatique et l’on comprend qu’Élodie Bouchez n’a pas fait le deuil de la mort de son mari, qui est en fait décédé subitement suite à un accident de moto. La dernière scène de détresse exprime de manière intense le monde qui s’est écroulé à travers les yeux de la femme, seule à charge de ses deux enfants. Erick Zonca parvient à montrer par l’émotion ce que des écarts de conduite au volant peuvent provoquer dans n’importe quelle famille.

SecRout3