Alors que l’on pointe généralement l’utilisation du smartphone, ou l’abus d’alcool dans les campagnes de préventions routières, l’étudiant Luca Moreira, de l’école St.Luc Tournai a pointé du doigt quelque chose d’aussi dangereux et que pourtant beaucoup de femmes font : se maquiller au volant.

À travers une série de prints assez trash, Luca met en avant le danger que prennent ces femmes en se maquillant au volant plutôt que de rester concentrées sur la route.

campagne choc maquillage volant 1 campagne choc maquillage volant 2 campagne choc maquillage volant 3