Le SuperBowl approche à grands pas, et son défilé de « créations » publicitaires également.

NewCastle, marque de bières bien connue des publicitaires pour ses prises de parole aussi loufoques que malignes, a pour habitude de se faire remarquer en amont de cet évènement sportif.

L’année dernière, elle avait l’ambition de réaliser le spot le plus fou du Super Bowl… si elle avait le budget pour son film à l’antenne. >> l’article

À 4 millions de dollars les 30 secondes… il y a de quoi réfléchir…

C’est pourquoi cette année elle propose une mécanique audacieuse afin de permettre aux petits annonceurs d’apparaître aux côtés des grands.

En effet, NewCastle sollicite d’autres marques afin de réunir les 4 millions de dollars nécessaires et ainsi pouvoir s’offrir 30 secondes d’attentions de téléspectateurs « médusés » (cérébralement morts en réalité) durant la mi-temps.

L’opération de sharing economy intitulée « Band of Brands », qui on l’espère atteindra son but, reprend l’ensemble des codes de la marque et notamment l’impertinence propre à NewCastle.

newcastlebandofbrands.com

En effet, au sein de son film explicatif, la marque tacle les composants habituels des spots du Super Bowl à base de patriotisme à outrance.

Afin de pousser le vice encore plus loin, NewCastle a tenté de remporter le concours annuel de Doritos, en ne respectant bien évidemment pas les règles imposées 😉

Ainsi NewCastle semble s’engager dans un combat venant discréditer les annonceurs aux moyens financiers pharamineux. Cela ne pouvant que renforcer le sentiment de proximité entre la marque et ses clients finaux.