Célèbre pour ses spots publicitaires hilarants et légèrement WTF, la marque américaine des chips triangulaires Doritos est également connue pour son concours organisé chaque année lors du Superbowl, intitulé “Crash the Superbowl”.
En effet, elle met ainsi à profit la contribution des internautes et augmente son capital sympathie en établissant une réelle proximité.

Mais toutes ces campagnes aussi originales et hilarantes soient-elles, ne seraient-elles pas de simples artifices pour occulter certains méfaits de l’entreprise ?

C’est en tout cas ce qu’aurait tendance à penser l’organisation Sum of us, qui a récemment publié un spot publicitaire parodique mettant en exergue un des principaux défauts de l’entreprise, sa consommation excessive d’huile de palme.

Si c’est avant tout la maison-mère de Doritos, à savoir Pepsico, qui consomme le plus d’huile de palme (427,500 tonnes par an), l’organisation a décidé de s’attaquer à Doritos en raison de l’impact dont elle dispose à chaque Superbowl. Notez d’ailleurs que l’édition 2015 aura très prochainement lieu (dans la nuit du 1er au 2 février).

Respectant scrupuleusement les codes de la marque, l’organisation a donc mis au point un spot amusant intitulé “A cheesy love story”, mettant en scène un couple dont la vie tourne autour des fameuses chips. Tout est merveilleux jusqu’au jour où ils décident d’effectuer leur lune de miel dans la forêt d’où sont censés provenir leurs produits préférés.

Sum of us a décidé de participer au concours avec cette vidéo, or, comme on pouvait s’en douter, Doritos a refusé de soumettre cette vidéo aux votes des internautes. L’organisation a donc décidé de lancer une pétition en ligne.

Ce n’est pas la première fois que Pepsico se retrouve face à l’organisation Sum of us puisque quelques mois auparavant elle avait été contrainte de retirer son nouveau produit, le Pepsi True (en France Pepsi Next), d’Amazon suite à l’afflux de nombreux commentaires négatifs de la part des membres de l’organisation.