Aux Etats Unis subsiste un constat glaçant : 1 enfant sur 4 grandit sans savoir lire (taux constant depuis 10 ans).

McDonald’s a décidé d’agir. Mais comment une chaîne de fast-food peut-elle parler de ce sujet sensible et attirer l’attention de manière originale sur la situation ? Grâce à cette opération intelligente et perturbante menée par l’agence Leo Burnett.

Etre un adulte revient souvent à oublier ce qu’était d’être un enfant. Ainsi, en remplaçant les mots classiques des menus de la chaîne par des lettres mises côte à côte de manière complètement désordonnée, les parents sont donc amenés à voir le monde comme le voient leurs enfants et ne comprennent plus rien aux mots de leur menu.

Impuissants face à ce changement, les adultes sont perplexes, hésitants et mal à l’aise. La simple commande d’un menu ou le passage aux toilettes devient une véritable épreuve. Au bout d’un moment, un texte (correctement écrit cette fois) s’affiche sur les écrans du restaurant : “To a child who can’t read, the world can be a really confusing place. To spread the joy of reading, we’re including original kids’book in every Happy Meal” (“Pour un enfant ne sachant pas lire, le monde peut être un endroit très destabilisant. Pour répandre la joie de la lecture, nous ajoutons un livre pour enfants dans chacun de nos Happy Meal”)

Menée à Chicago, cette opération intitulée ‘A literacy store” a permis d’écouler plus de 20 millions de livres dans les restaurants McDonald’s en novembre. Une belle initiative à encourager !

menu-mcdonald-illisible-4

menu-mcdonald-illisible-1

 

menu-mcdonald-illisible-3