La dernière fois que j’ai eu un accident, j’étais tellement bourré que j’ai pas su dessiner la scène. Pour vous rassurer, moi ça allait, c’est juste que j’ai confondu une gamine avec un dos-d’âne, mais c’est pas ma faute je suis atteint d’astigmatisme. J’ai rempli les papiers avec une certaine approximation gestuelle mais c’est l’assurance qui ripaillait quand elle a reçu les papiers (il restait même un peu de sang de la petite, paraît-il).

Alors pour les mecs comme moi qui sont visiblement fâchés avec les dessins et les dos-d’âne, c’est une révolution qui se met en marche à partir du 1er Décembre prochain. Après 50 ans (environ deux lustres et demi, à peu près) le constat à amiable passe à l’ère numérique. D’ici quelques jours foncer dans une bagnole sera toujours moralement inacceptable (surtout si vous roulez sur une gamine) mais technologiquement plus accessible.

En quelques minutes vous pourrez déclarer votre sinistre sur l’application grâce au “e-constat auto“, application commune à tous les assureurs qui pourront traiter les sinistres de manière plus rapide (et sans avoir à se concerter à 6 pour savoir si c’est un buisson ou une jambe d’octogénaire que vous avez tenté de représenter).

Si vous avez une voiture, un smartphone, internet, une assurance valable, vous pourrez télécharger cette application. Le constat papier ne va pas mourir, ne vous inquiétez pas, ils vont cohabiter pour nous permettre de déclarer nos accrochages selon nos préférences. En revanche, déconnez pas, roulez pas sur des gamines c’est pas évident à dessiner après.

-econstat-IEUP-1

-econstat-IEUP-2

-econstat-IEUP-3

-econstat-IEUP-6