Grumly, c’est un ours qui grogne quand on lui appuie sur le ventre…

Voilà en quelques mots le descriptif de cette peluche pourtant si particulière, qui se dote d’une campagne assez décalée en compagnie de l’agence Les Gaulois.

Intitulée #JoueDuGrumly, la campagne nous présente différents films loufoques, joués par des trentenaires. Ces trentenaires usent de la peluche non pas pour des moments de tendresses, mais pour exploiter le grognement de cette peluche si particulière.

Ensuite, chaque film nous invite à tourner notre propre film et à le relayer via le hashtag #JoueDuGrumly.

Ainsi, pas de prise USB, pas de fonctionnalité WiFI, etc. Grumly vient rappeler à une population de jeunes adultes le plaisir procuré par leur compagnon d’enfance.

Cette campagne fait suite à la précédente lancée en 1999 (réalisée par Enjoy, devenue H, devenue Les Gaulois), qui utilisait déjà un humour aussi particulier avec de faibles moyens, pour générer de l’attention et du earned.

Pour la petite histoire, Jemini n’avait qu’un million de francs qui furent totalement investit en media (TF1 et Télétoon), Enjoy faisant grâce des frais de production des films.

Enjoy avait utilisé la même méthode pour communiquer sur une autre peluche du groupe Jemini, à savoir Luminou.

Bref, de belles campagnes qui démontrent que même les annonceurs à faibles moyens peuvent se doter de prises de parole sortant des sentiers.