6 ans, première rentrée à l’école primaire, un cartable tout neuf et nos Kickers aux pieds.

Aujourd’hui, on a grandi mais les Kickers restent attachées à notre enfance. Pratiques, créatives et sortant des sentiers battus, elles nous promettaient liberté et originalité, et avaient ce petit plus qu’on ne peut oublier : les pastilles rouge et verte, sous les semelles, pour ne pas se tromper de sens en les enfilant.

Avec son agence La Chose, Kickers revient en 2014 et place au centre de sa communication ces fameuses pépites colorées, symbole de l’insouciance de notre jeunesse et de notre autonomie apprivoisée. La marque affirme que les Kickers n’ont pas disparu et qu’elles sont autant adaptées aux adultes que nous sommes devenus qu’aux enfants que nous étions.

Dans ces prints acidulés et modernes, Kickers se vante également d’un autre message : avec de telles chaussures aux pieds, on ne rentre dans aucune case, impossible d’enfermer les êtres libres que nous sommes. Cela se rapproche de l’idée de Daniel Raufast, fondateur de la marque, qui eut l’idée, en 1970, de mettre au point des chaussures confortables et compatibles avec la blue-jean generation, celle de la comédie musiale Hair.

Cette prise de parole permet à la marque française de se renouveler, tout en conservant sa philosophie d’origine et en agissant comme une marque transgénérationnelle.

Le slogan « Out of the frame » (« Hors du cadre ») insiste sur le fait que Kickers ne ressemble à aucune autre marque de sa catégorie et qu’elle s’adresse à un public varié et anti-conventionnel.

Une belle campagne rafraîchissante !

kickers 2

kickers 3

kickers 4

kickers 6

kickers 7