Les détournements des tableaux des grands maîtres fleurissent un peu partout. Ils sont d’ailleurs régulièrement utilisés dans la publicité, au travers d’une influence indirecte ou alors directement et librement revisités. Le peintre parisien Pierre-Adrien Sollier a recomposé des grandes toiles avec des Playmobils. Cependant il pousse le travail plus loin en peignant les scènes intégralement. Il nous livre ainsi de vraies toiles, version Playmobils des chefs-d’œuvre.

 

Un dimanche après-midi à l’île de la Grande Jatte, Georges Seurat, 1884-1886

10448227_10152751067873488_1959851067019698401_n

La Cène, Léonard De Vinci, 1495–1498

521683_10151315855568488_1603881560_n

Les Ménines, Diego Vélasquez, 1656

403281_10150571613703488_1264320617_n

Le Radeau de la Méduse, Théodore Géricault, 1818-1819

397020_10150571613913488_298423625_n

Nighthawks, Edward Hopper, 1942

390050_10150571613358488_512818494_n

La Laitière, Johannes Vermeer, 1657-1658

389978_10150571613598488_1341687275_n

La Joconde (Mona Lisa), Léonard De Vinci, 1503-1517

388327_10150571613548488_240733154_n

La Liberté guidant le Peuple, Eugène Delacroix, 1830

375618_10151821817633488_221040723_n

La tentation de Saint-Antoine, Jérôme Bosch, vers 1501

19307_10151446774338488_1546998185_n

Tout son travail ici : http://www.solliergallery.com/