Sans vous dire le nom de l’annonceur, histoire de ne pas gâcher la surprise, ce que l’on peut vous dire c’est que ce film ayant lieu dans un couvent a été créé par Saatchi & Saatchi.

On y assiste à la confession d’une bonne sœur qui avoue avoir une Dirty Little Habit. Une habitude qui la suit depuis des années et qui lui a même valu d’être rejetée par les autres bonnes sœurs. Le problème étant que, jusqu’à aujourd’hui, elle ne s’était pas rendue compte du degré de ‘dirtytude’ de cette habitude. ( Esprits mal placés amusez – vous ). Bouder

Saatchi & Saatchi joue volontairement sur la polysémie du mot dirty et crée le doute. A la défense des esprits mal placés : la bonne sœur en question semble vraiment honteuse…

Un beau jour cependant, celle-ci va avoir une illumination et c’est là qu’intervient le produit de l’annonceur : du pain bénit ! La bonne sœur va alors enfin pouvoir mettre cette Dirty Habit derrière elle et de nouveau s’attirer la sympathie de ses pairs.

Illumination

Bonheur

Même s’il peut décevoir ou déranger, ce film a tout de même le mérite d’être surprenant et osé. Et, une chose est sûre, en surfant ( malgré lui ou non ) sur la vague des scandales ébranlant l’Église,  il risque de faire parler de lui !