Nous connaissions le « Parlons vrai » de BNP Paribas, adapté ensuite par le Crédit Agricole.

L’après-krach, les subprimes, l’affaire Société Générale-randonneur Kerviel… avaient fini de détruire l’image des banques auprès des Français. Un retour aux raisons nobles de l’activité bancaire se faisait pressant et le « Parlons vrai » en devenait la vitrine publicitaire.

Un nouvel annonceur, Vrai – marque d’ultra-frais bio de la laiterie Triballat Noyal -, vient de se lancer dans ce type de prise de parole se voulant réaliste, et parfaitement adapté aux besoins réels des clients, partenaires et collaborateurs.

C’est un peu comme le Port-Salut, vous allez me dire. Et bien oui, c’est écrit dessus.

Cependant, faire du « vrai » peu s’avéré risqué dès lors que c’est très mal exécuté. Or, ici, nous pouvons apprécier le travail très réaliste exercé par l’annonceur via son agence Australie : ces témoignages de producteurs, naturels au possible, permettent de transmettre l’émotion nécessaire au discours pour appuyer le message efficacement.

Australie et Vrai ont donc mis en place cette campagne de communication « Sur la route du vrai », en répondant à plusieurs objectifs : imposer un nouveau discours, homogénéiser la DA avec le nouveau logo de la marque (le jaune devenant la couleur principale), et prendre la parole à la fois en télé et sur le web.

Je vous laisse prendre connaissance des trois spots ci-dessous, diffusés en TV (le troisième étant le plus parlant). Six reportages supplémentaires étant diffusés sur le site de Vrai.