Chaque mois aux Etats-Unis, 1000 jeunes âgés de 13 à 24 sont infectés du virus du SIDA. Et 60% d’entre eux ne le savent pas. En partant de ce constat, LifeBeat, une organisation à but non lucratif visant à combattre le virus du SIDA grâce à la musique,  et l’agence Wing ont mis en place une opération digitale avec Spotify en créant des playlists sur le concept “Sex with no Ad and no HIV”. Car oui, la musique est une part importante du jeu de séduction.

Cette initiative appelée Playlust promouvoit l’utilisation de préservatifs tout en écoutant de la musique sensuelle ET sans publicité grâce à différentes playlists déjà crées.

lifebeat

Le concept est simple : il suffit de récupérer des préservatifs Playlust que Lifebeat distribue dans les concerts et autres événements, et qui sont munis d’un code pour écouter de la musique sans interruption sur Spotify. Ensuite … c’est une question de chance. Pour ceux qui ont le plaisir de rentrer de soirée accompagnés, ils peuvent immédiatement utiliser le code sur Spotify et profiter d’une nuit entière de musique sans publicité. Mais encore plus important … ils peuvent profiter d’une nuit entière de sexe protégé.

playlust

Playlust s’est avéré beaucoup plus sensibilisant au virus du SIDA qu’une campagne traditionnelle sur les comment et pourquoi utiliser les préservatifs. Lifebeat offre donc une nuit sans interruption et un moyen pertinent pour se protéger du SIDA.

Le bilan de l’opération est très positif puisque 100% des codes ont été utilisés sur Spotify, les blogueurs ont relayé l’opération et les visites sur le site de Lifebeat ont augmenté de 300%. Cette opération a apporté une réelle valeur ajoutée à la sensibilisation au virus du SIDA.