Souvenez-vous, en juillet 2013, une annonce tonitruante proclamant la fusion entre les 2ème et 3ème groupes de communication a soulevé le monde de la publicité.

Soulevant de nombreuses questions, notamment sur la gestion d’annonceurs potentiellement rivaux au sein de la même nouvelle entité, Maurice Lévy (Publicis Groupe) et John Wren (Omnicom Group), optimisaient sur une entente cordiale, égale. Le tout permettant au nouveau groupe de devenir le leader mondiale de la publicité, tout en  luttant contre les géants du web comme Google.

Cependant et depuis quelques semaines, cette fusion paraissait compromise, malgré le fait que Maurice Lévy tentait de réassurer les marchés, en annonçant que la fusion était reportée à la fin du troisième trimestre.

fusion-publicis-omg-175321
Aujourd’hui, ce désir de fusion prend fin, comme l’annonce un Communiqué de Presse de ce jour (09/05/14) : « Le Conseil de surveillance a examiné la recommandation du Directoire, adoptée à l’unanimité, de mettre un terme au projet de fusion entre égaux entre Publicis Groupe et Omnicom Group, compte tenu des difficultés encore à surmonter pour le réaliser et des incertitudes croissantes liées à la lenteur du processus. ». 

Cette annonce ne surprend pas vraiment, suite aux évènements de ces dernières semaines, cela soulève cependant son lot de questions : Qu’en est-il de la succession de M.Lévy qui est à la tête du groupe français depuis plus de 30 ans, et comment les marchés vont-ils accueillir cette nouvelle ?

Toutefois, M.Lévy relativise : « Les deux groupes ont chacun un parcours brillant. Cette fusion a toujours été une opportunité et non une nécessité… ».