Il n’est pas nécessaire de débourser des millions de dollars pour obtenir des résultats. Bon parfois ça aide, mais là n’est pas la question.

Non, aujourd’hui, je vais vous parler d’une véritable petite bombe dans le microcosme de la publicité, de ses dérives et de ses excès.

Ici, il n’est pas question d’un film réalisé par une grande star Hollywoodienne, d’une opération digitale de grande envergure que même Néo il comprend pas comment ça marche, où encore d’un print en 4D à vision thermique auto lavant.

Non, aujourd’hui je vais vous parler d’une idée tout simple. Que même toi, jeune étudiant en publicité tu aurais pu avoir si tu ne perdais pas ton temps à live-tweet pendant The Voice.
Oui oui, ça va pas la peine de t’en cacher, de toute façon c’est accepté socialement ce genre de dérive maintenant…

pirelli 1

Bon mais c’est quoi cette idée alors ? Dois-tu être en train de demander alors que tu viens prendre une punchline si puissante qu’elle en empercherait Booba de dormir !

L’idée ? C’est tout simplement de se servir de Wikipédia pour faire sa pub.

pirelli 3

Vous le savez, cette bible du 21ème siècle qui a permis aux étudiants du monde entier de découvrir le copier/coller est une plateforme sans publicité. Pour « protéger le savoir qu’ils disent… » (encore un délire de hippie ça…)
Mais chez Pirelli, les mecs c’est pas des hippies. Eux, ils ont des pneus à vendre donc les règles de Wikipédia ils, si je peux me permettre, s’en tamponnent le coquillage avec une babouche !

Du coup ils se sont dit : « les gars, on va remplacer les photos des articles du site qui traite d’automobile, ou de char comme on dit chez Céline, par des photos c’est écrit Pirelli dessus. »

Ben ouais, parce que sur Wikipédia, tout le monde peut remplacer ce qu’il veut sur le site si l’image à un rapport avec l’article.
Donc c’est vrai que sur un article de formule 1, mettre une image de formule 1 avec des autocollants Pirelli partout ben ça marche…

pirelli 4

Ainsi, les petits malins, ils ont remplacé plus de 250 images en mettant du Pirelli partout !
C’est brillant ! Et en plus ça coute pas un rond ! (enfin à part payer le stagiaire qui s’est occupé de récupérer les photos hein…)

Et vous le savez, l’audience de Wikipédia c’est pas celle du site de Magali Vaé, donc on imagine qu’y a pas mal d’amateurs de piston qui les ont vus les photos !

Bref, une super opération de com comme on voudrait en voir plus souvent.