L’Alzheimer, voici un mal qui touche de plus en plus d’individus, mais qui peine à être considéré par le grand public.
Pourquoi ? Sans doute car les effets ne sont pas corporellement visibles et que le fait de voir votre grand-oncle vous confondre avec son ex-femme touche plus votre égo que votre compassion.

Pour palier à cela et susciter une prise de conscience de l’enfermement dont les malades souffrent, Alzheimer Association aux États-Unis a réalisé une campagne print des plus interpellantes.

Issue de l’agence Grupo Gallegos, cette campagne composée de 3 visuels nous présente en première lecture de véritables représentations d’oeuvres d’art contemporaines. Les couleurs alentours sont chaudes, au point de faire ressortir le plus simplement possible les oeuvres et d’immerger l’audience dans l’univers des visuels.

Une fois l’attention pleinement captée, le cerveau distingue des visages en recomposant les formes des « travaux d’artistes ». 

Après ce travail de réflexion réalisé, une interrogation survient : “À qui appartiennent ces visages ?”. La réponse à cette question se trouve à la droite des visuels où nous pouvons lire « grandson », « daughter » ou encore « husband ».

Et là nous comprenons que nous venons d’entrer dans le prisme de perception de personnes souffrantes de cette maladie.

daughter_print_baja_2400 grandson_printbaja_2400_0 husband_print_baja_2400_0

Au-delà de la qualité graphique de ces visuels captant l’attention, cette campagne est excellente puisqu’elle amène l’audience à un véritable travail de lecture et d’immersion. De quoi l’amener à changer d’opinion face à cette maladie, ce qui est le but final de ces publicités.