Leroy Merlin souhaite se positionner comme la marque leader de l’amélioration de l’habitat sur le marché européen. Pour ce faire, l’annonceur s’est associé avec l’agence BETC Paris afin de travailler sa nouvelle prise de parole media.

Pour devenir marque leader, il faut bénéficier d’un capital sympathie fort, au-delà d’une simple (mais conséquente) notoriété. C’est pourquoi l’annonceur a cherché à travailler une prise de parole prônant le positivisme et le plaisir des travaux marquant les changements de vies, via cette campagne rendant hommage aux « Makers ». 

Cela se traduit dans un premier temps par trois spots mettant en scène des travailleurs du dimanche (ayant fait leurs achats le samedi…) qui, tellement focalisés par leurs projets, s’avèrent incompris, irritables, et quelque peu tête en l’air…

Pour marquer un point d’honneur à ces trois spots, la marque diffuse également un quatrième film où nous découvrons ces travailleurs en pleins seflies. Mais… des selfies où les focus caméras mettent en second plan les visages pour mettre en avant les lieux rénovés. De quoi démontrer que par fierté de leurs travaux, les individus préfèrent ravaler leur recherche d’égo, ne serait-ce que le temps d’une photo.

Ainsi Leroy Merlin, via cette campagne, tente de renouer un lien fort avec ses cibles, en démontrant qu’elle comprend parfaitement les aléas des travaux de rénovation… tout en arborant une posture teintée de positivisme en incitant ses clients, les « makers », à être fiers de leurs réalisations.