Nous l’avons tous fait au moins une fois : dégainer son smartphone lors d’une soirée un peu trop arrosée et envoyer un sms à son ex ou se plaindre de sa misérable existence en ressassant quelques photos souvenirs. Les smartphones peuvent s’avérer être des armes redoutables si on s’en sert en étant dans un état de conscience quelque peu modifié, c’est pourquoi la vigilance est préconisée.

Kyle Addison et Avery Platz ont réfléchi à la question de l’utilisation du smartphone en étant ivre et c’est ainsi qu’est née l’idée de la (fausse) application Livr, le premier réseau social accessible qu’en étant ivre. Comment ça marche ? C’est très simple. Il suffit de relier votre smartphone à un éthylotest digital et de souffler dedans. Si le test indique que vous êtes suffisamment saoul(e), l’accès à l’application vous est autorisé, sinon, merci de repasser par la case « binouze ».

L’application n’est pas encore sortie et certains bruits courent disant qu’il s’agirait d’un canular. Mais quoi qu’il en soit, nous retrouvons parmi les fonctionnalités quelques idées pour le moins amusantes :

  • « Truth or Dare » lancera un jeu d’action ou vérité, tout ce qu’il y a de plus basique.
  • « Drunk Dial » mettra en relation téléphonique deux utilisateurs de l’application, de façon totalement aléatoire.
  • « Hot Spots » est une map sur laquelle est indiquée tous les « points chauds » alentours. Plus le marqueur d’un lieu est grand et teinté de rouge, plus l’endroit est peuplé et alcoolisé.
  • Et parce-qu’on fait tous des choses insensées sous l’effet de l’alcool, le bouton « Blackout » effacera toutes les traces d’un individu sur l’application s’il juge avoir été trop loin.

Que cette application soit un fake ou bien réelle, ce qui est important, c’est le message qu’il y a derrière. Livr remet sur le tapis un débat suscité par l’utilisation des smartphones et autres réseaux sociaux en soirée, est-ce que sans smartphone la fête est plus folle ? Comment passer une bonne soirée entre copains si chacun est rivé sur son écran ?