Souvenez-vous, il y a quelque temps nous présentions un spot de Cadillac au sein duquel l’annonceur s’adonnait joyeusement au French-Bashing, au travers de l’acteur Neal McDonough.
De quoi susciter le débat et de vanter la méritocratie de la population américaine fière et travailleuse.

Aujourd’hui (et enfin !) ce spot est tourné en dérision par une autre marque automobile qui se veut nettement plus proche du « peuple ». Il s’agit de Ford.

Reprenant très précisément la structure du film initial de Cadillac, Ford met en scène Pashon Murray, Présidente de l’association Detroit Dirt.

Ce spot diffusé sur la propre chaîne YouTube de l’association, avec l’approbation tacite de Ford (selon AdWeek), met également l’accent sur la méritocratie et l’idéal des individus travaillant dur pour accroître l’économie locale et veiller à une consommation d’énergie responsable.

Le tout afin de vanter les actions de Detroit Dirt, mais également de mettre en avant un véhicule bien plus abordable que celui proposé par Cadillac, le Ford C-MAX hybrid.

Notons également la reprise du fameux « N’est-ce pas ? » en fin de spot qui ne crée aucune ambiguïté vis-à-vis de la ressemblance avec le travail de Cadillac. Cela accentue par le même temps un nationaliste certes différent, mais très présent de la part de Ford.

Il est intéressant de constater que Ford ne s’est pas contenté de reprendre la copy de Cadillac, mais de bel et bien mettre en avant sa démarche auprès de Detroit Dirt, au bénéfice de l’économie locale.

Le spot initial de Cadillac.