L’opérateur britannique Three est revenu hier avec un spot savoureux. L’an dernier, grâce à Wieden+Kennedy Londres, le réseau nous fournissait un film déjanté : Dance Pony Dance.  Sur du Fleetwood Mac, un poney shetland traversait les prairies et les plages en moonwalk. Appuyé par une énorme opération digitale, la publicité avait été une des plus virales de l’année, atteignant les 8 millions de vues et cumulant plus d’un million de partage. Une prouesse sur tous les plans.

Cette année, les anglais reviennent en force avec Sing it Kitty (chante ça chaton). Enfin seulement si l’on considère qu’une écolière en tricycle avec un chaton dans son panier c’est une force. L’enfant et le félin déchaînés déambulent dans des rues résidentielles en interprétant l’air so 80’s de We Built This City de Starship . Avec cette chanson emblématique et dans un film d’une grande fraîcheur, la fillette imite les attitudes et les postures des rockeurs.

 

Three_kitty_9

Three_kitty_5

Three_kitty_10

Avec Dance Pony Dance, l’accroche “Silly Stuff, It matters“ ( Un boulot de malade, ça compte) mettait en jeu l’investissement, la compétence et le travail sans borne de Three. Avec Sing it Kitty, le message devient universel et prend le point de vue du consommateur. En effet “We all need silly stuff“ (On a tous besoin d’un boulot de malade), implique ce fameux plus que seul Three peut procurer.

 

Three_kitty_3

Three_kitty_6

Three_kitty_8

Three_kitty_1

Three_kitty_11

L’actrice qui fait déjà figure de star s’appelle Jolie Forrest. Le chaton quant à lui, est en fait un véritable animal de sept mois, doublé et animé en CGI par les équipes de MPC. Les effets visuels sont assez bluffants et on se surprend à chanter avec le couple improbable. Le superviseur des effets spéciaux, Bill McNamara, explique lui-même la performance :  “en travaillant sur son mouvement et son attitude, nous avons donné de la confiance à ce petit chaton timide qui devait se transformer en artiste et chanter à pleins poumons“. Il semble que les yeux du félin étaient la clé afin d’obtenir des expressions dynamiques et persuasives.

 

 

Sur le modèle du premier buzz Dance Pony Dance, ce film dispose lui aussi d’un hashtag : #SingItKitty. Réalisé par Traktor et produit par Partizan, ce nouvel opus de Three est totalement conçu pour devenir viral. L’opération digitale est déjà en place. Vous pouvez par exemple remplacer votre visage dans un film (ici). Apparemment, Three aime buzzer et remettre au goût de jour des hits d’hier. Une attitude qui se comprend car comme l’explique Tom Malleschitz, directeur du marketing : “le réseau est construit pour Internet. Nous comprenons le comportement des gens en ligne et nous savons que les contenus mignons, fous ou inattendus sont ce motive les gens . Nous sommes très heureux de lancer cette publicité et nous espérons qu’elle sera tout simplement apporter un sourire à votre visage quand vous la regardez. De plus l’application est une expérience que vous voulez automatiquement partager avec vos amis et votre famille parce que c’est amusant tout simplement ! “

Cette publicité est un délice comme on aimerait en voir plus souvent. On envie les team créatifs et toutes les personnes qui ont contribué à faire naître cette petite folie. Comme le déclare les directeurs de créations Chris Lapham et Aaron McGurk : “À la suite de The Pony, le défi était de taille, mais nous avons apprécié l’aventure autour de cette nouvelle création : chaque cheveu, gestes , pédales, et arrosages ! “
Sans rire ?!

 

Sing it Kitty
advertiser: Three
Advertisng agency: Wieden + Kennedy
Creative: Chris Lapham, Aaron McGurk
Animation Director: Traktor
Animation Producer: David Stewart
Music and Sound Producer: David Stewart
Offline Edit Company: Final Cut
Editor: Rick Russell
FX Post Production House: MPC
FX Producer: David Stewart
Production Company: Partizan