Real-time data, ça vous parle ?

Si vous travaillez pour Tesco sûrement ! Tesco est un géant de la distribution au Royaume – Uni, et comme tout géant qui se respecte, ils gèrent des stations service ( oui, oui, ce détail à son importance).

En novembre 2013, Tesco a travaillé en collaboration avec Amscreen afin de développer THE OptimEyes Screen. Ecran qui sera installé dans quelques 450 stations service au cours des prochaines années ! Je vous avais dit que ce détail avait son importance !

Tesco_OptimEyes

Bon maintenant, en quoi ça consiste ? Sûrement lassé de diffuser des « publicités mainstream » et de potentiellement énerver les consommateurs qui ne se sentent pas concernés par les diverses pubs diffusées (Et oui tout le monde n’aime pas la pub comme nous) ou tout simplement par simple volonté de diffuser des publicités dans ses stations services et ce de manière optimale et originale, Tesco a décidé d’utiliser les real-time data à savoir l’âge et le genre de ce clients pour leur projeter des publicités ciblées.

Tesco

L’OptimEyes Screen scanne donc le visage des clients qui font la queue ou mettent de l’essence dans leur voiture (clients qui s’ennuient donc potentiellement profondément on l’aura bien compris) pour en analyser l’âge/ le genre et ensuite, un écran leur diffuse la publicité que Tesco a au préalable choisie pour ce profil de clients. Génial non ? Encore mieux, l’OptimEyes Screen mesure le temps que le consommateur a effectivement passé à regarder la publicité !

Le visage du client n’est pas sauvergardé, uniquement les données sur son âge, genre et le temps passé devant la pub. Ces données seront agréées en graphiques à la fin de la journée pour permettre à Tesco d’analyser le profil de ses clients et l’intérêt qu’ils ont porté à la publicité que Tesco leur a proposée.

On aime :
  • Avoir des publicités qui nous touchent et nous concernent
  • Pouvoir vérifier que la publicité est bien pensée et affecte le public auquel elle est destinée en mesurant le temps que le consommateur passe devant le spot.
  • Collecter plein de données et feedback sur notre campagne publicitaire.

On aime moins:
  •  Le côté un peu intrusif en mode NSA qui peut en déranger certains. On scanne une partie du corps de quelqu’un sans lui demander son avis tout de même.