C’est aujourd’hui l’anniversaire du réseau social numéro 1. Comment le géant s’est-il imposé ?, comment a-t-il prospéré? Et pourquoi ce dernier a-t-il réussi à durer en répondant à une demande particulière ?

Il y a dix ans, des étudiants lui donnent naissance dans une chambre d’Harvard et ce qui devait n’être qu’un réseau social local s’est vite exporté pour s’imposer sur l’internet. Le 04 février 2004, ce qui commence en tant que page trombinoscope sur laquelle les possibilités d’actions sont limitées (le poke et le partage sur mur comme seules manifestations) prend vite un autre chemin et devient un médium d’information et de communication à part entière.

De Facemash à la version actuelle de Facebook, retrouvez les changements principaux du réseau. 

10ansFBIEUP1   Pour Facemash, Marck Zuckerberg avait hacké le trombinoscope d’Harvard pour en tirer les informations souhaitées. L’école fera d’ailleurs fermer le réseau pour des questions de droits et de confidentialité (et accessoirement avec de légères boules de s’être fait mettre à l’amende par un gamin pédant de 19 ans).

 

10ansFBIEUP1zAprès la chute inévitable de Facemash, Mark décide de créer une nouvelle version qui devient The Facebook en 2004. 1200 abonnés en 24 heures, la moitié des étudiants de la fac en 1 mois.10ansFBIEUP1rLe profil du principal intéressé. En 2006 on fait une première tentative de design et on y intègre les débuts des feeds.

 

10ansFBIEUP1e

En 2005, le réseau social abandonne l’article “The” et compte 5,5 millions d’utilisateurs. On décide d’équilibrer le rapport entre visuel et texte puis on laisse la primauté à la photo de profil.

 

10ansFBIEUP1t

En 2007, on lifte un peu la page de profil pour proposer d’autres informations et contenus que la simple base textuelle.

 

10ansFBIEUP1yEn 2009, Facebook colle une pichenette à l’ex monstre des réseau sociaux, MySpace.

 

10ansFBIEUP1u2010, Mark Zuckerberg passe à un pouce d’être élu homme de l’année par le Time Magazine, mais cette année marque le sacre de la congratulation intempestive avec le “like“.

 

10ansFBIEUP1oEn 2012, on blogifie le design avec l’apparition de la timeline qui permet de faire défiler les éléments marquants de son profil jusqu’à la naissance. On atteint, cette année là, le milliard de membres.

 

10ansFBIEUP1pLe 07 Mars 2013, le journal personnalisé se conjugue avec des visuels remaniés pour soigner la présentation des images et leur importance.

Comment le réseau social a-t-il réussi à s’imposer à l’heure de l’éphémère numérique ? Ces derniers temps, des thèses sujettes à controverses promettent la fin du réseau, affirmant la lassitude du consommateur et le refus des adolescents à accepter leur famille. Cette intrusion familiale les pousserait à communiquer via d’autres médiums comme Twitter ou Snapshat.

Mais Facebook c’est 1 personne sur 6 inscrites, 7,87 milliards de dollars de CA pour un bénéfice net de 1,5 milliard de dollars et un produit qui rend dépendant. Pourquoi un tel succès ? Mark Zuckerberg, étudiant américain de 19 ans à Harvard, met en ligne Facemash en 2003. Très rapidement, on se rend compte que le réseau répond à une demande toujours plus croissante : l’ingérence sentimentale et le désir de s’introduire dans la vie privée de personnes qu’on souhaiterait connaitre davantage sans avoir à entamer des conversations classiques ponctuées de banalités anecdotiques.

Si, à l’origine, le but était d’attribuer une note aux filles, Facemash devient The Facebook, un annuaire virtuel qui offre la possibilité de soutirer encore plus d’informations (relations amoureuses, centres d’intérêts…). Le réseau s’exporte, abandonne l’article « The » et s’ouvre à d’autres universités pour plafonner, en 2005, à 5,5 millions d’utilisateurs.  C’est en 2006 que Facebook défonce les portes et s’installe sereinement chez vous, entre la table basse et la télévision, bière fraiche à la main. On sort de l’élite étudiante pour proposer une inscription avec pour seules obligations avoir plus de 13 ans et être en possession d’une adresse mail, fastoche en somme.

C’est à partir de ce moment là que le format définitif du réseau prend forme en permettant, via la News Feed, ou page d’accueil, de jeter un coup d’œil global et intrusif sur toutes les activités de vos amis. En 2008, Facebook se lance dans la colonisation massive en proposant plusieurs langages (français, espagnol et allemand) pour proposer aujourd’hui près de 80 langues (même le latin, si si). Ajoutez à ces innovations, le chat (discussion instantanée), le like et le statut : vous obtenez un véritable moyen de partager vos pensées les plus intimes aux yeux d’un public demandeur de « crispy news » et autres manifestations timides de soutien virtuel.

Symbole de sous-culture ou outil de la culture de masse, toujours est-il que le réseau social bleu est devenu un véritable médium de communication à la lignée sans cesse évolutive. Entrée en bourse en 2012, 1ère page du Time pour son créateur, tout va vite et semble, à l’instar des usuelles interfaces sociales (wiki exclus), prendre un chemin prospère et solide. L’intérêt du réseau réside également dans les utilisations progressistes qui lui sont attribuées. Il ne sert plus uniquement à draguer sous couvert d’une photo de profil avantageuse mais devient un outil incontestable de la lutte social et du soulèvement participatif. Les 10 ans de Facebook en infographie

Evolution-Facebook-infographieSourcetechrevolutions