Le projet Mars One existe réellement. Il s’agit d’une expédition dans l’espace embarquant des civils, qui serait financée par une émission de télé-réalité, montrant leur vie sur la planète rouge. Des milliers de personnes s’étaient portées volontaires pour cet aller simple — le retour étant impossible (un peu idiot c’t’histoire).

Ce concept a inspiré Virginie Spies, spécialiste de la télévision et déjà auteure de plusieurs pièces de théâtre. Dans Mars Ocean, le projet un peu foufou de Mars One s’est réalisé et une poignée de civils ont quitté la Terre. Installés dans une base de la planète rouge, ils sont filmés en permanence. Pas aussi facile que ne l’auraient cru Louise et Cyrius, les deux narrateurs.

Au travers de chapitres courts, abordant divers aspect de la vie sur Mars, on découvre les personnages, choisis par la production et les téléspectateurs pour leurs caractères prononcés, leurs « concepts », comme pour Les Ch’tis à Hollywood. Coincés tous ensemble à longueur de temps, les frictions sont inévitables.

Mais ce n’est pas le pire… Si Virginie Spies dit ne pas construire l’histoire avec les codes spécifiques de la science-fiction, il y a quelque chose d’Asimov dans la menace indistincte que l’on sent planer sur les personnages. Le récit est aussi l’occasion d’une réflexion sur la célébrité, la télé-réalité et l’idée pas très judicieuse de quitter la Terre pour toujours en abandonnant les gens que l’on aime. Bin oui, c’est complètement idiot « allez salut les parents, et à jamais, je vais sur Mars ! ».

Les chapitres ne sont disponibles que sur le blog mais chacun se lit en quelques minutes ; il y en a actuellement 18 et l’auteure en poste un nouveau chaque mardi et chaque vendredi. Sur la page Facebook et le compte Twitter vous trouverez aussi diverses informations liées au roman, comme des news du vrai projet Mars One. Pour regarder Mars Ocean c’est par ici.