Nous vous en parlions il y a quelque temps, Coca-Cola a fait évoluer son discours de marque en ne se contentant plus de partager du bonheur, mais en incitant ses consommateurs à sortir de la morosité ambiante et de déceler Des Raisons D’y Croire (en un avenir meilleur). 

Coca-Cola par se biais, démontre à quel point elle prend en considération sa place hégémonique dans les sociétés, tout en se dotant d’un véritable rôle fort et pleinement dans l’air du temps.
Cependant, il s’avère que ce nouveau positionnement présente déjà quelques limites…

Premier exemple, en France. Le 23 janvier dernier, MinuteBuzz présentait un contenu pleinement intégré à sa plateforme, en mettant en scène le fondateur du site faisant plus de 8500km pour rejoindre sa douce à l’autre bout du globe. Le tout, brandé par… Coca-Cola
Copinage entre l’annonceur et le média ? Concept du Native Ads poussé à son paroxysme ? Plagiat de concept ? Détournement d’un sentiment humain si fort (l’amour) à des fins mercantiles ?
Seul constat, cela a réveillé des avis passionnés sur la toile et de nombreuses analyses très judicieuses ont été effectuées comme ici, et . 

Le second exemple nous est bien plus lointain géographiquement.
Aux USA le 2 février dernier se tenait la finale du Super Bowl. Et comme à chaque édition, une énorme audience était rivée devant son écran pour découvrir des spots publicitaires aussi surprenants que créatifs.
Coca-Cola s’est démarquée en proposant un spot au parti pris fort, faisant grandement parler de lui.

La marque a encore une fois amené ses consommateurs à entrevoir des raisons de croire en un avenir meilleur, tout en prônant la tolérance entre les individus. C’est ainsi qu’au sein d’un spot d’une minute, on y trouve différents Américains, de toutes cultures et origines confondues, qui chantent l’hymne « America Is beautiful ». 

Ce chant, démarré en anglais, est ensuite chanté (entre autres) en Arabe, Tagalog et Hindi. Cela a visiblement réveillé des consciences haineuses au sein du peuple américain…

Ainsi Coca-Cola se trouve prise à son propre jeu. La marque prend de plein fouet les discours fascistes en provenance d’une franche de la société américaine. Franche de la société qui traduit la crise économique et sociale par un repli sur soi des plus primaires.
Cela a notamment été rendu visible sur les réseaux sociaux (attention c’est assez pathétique). 

coke_reactions

 

Preuve s’il en est que ce spot a marqué les esprits, il est aujourd’hui parodié avec un chant en Klingon, Dothraki, hiéroglyphe et bien d’autres.

Espérons que ce travail humoristique aura le mérite d’apaiser les tensions…