Elles s’appellent Awa, Fatou et Melem, elles semblent toutes les trois très différentes, mais au fond ne le sont pas tant que ça. Elles ne se connaissent pas, mais pourtant elles se retrouvent souvent au même endroit sans le savoir.

 

gender_based_violence-01_aotw

 

Ce même endroit, c’est la prison. La prison du silence. Toutes les trois sont victimes de violence de genre mais souffrent en silence.

 

Gender based violence 2

 

L’agence de pub Hatari au Kenya a récemment lancé une campagne de sensibilisation en trois print sur la violence faite aux femmes et le danger que représente le silence face à ces agressions pour l’organisation Oxfam International (lien vers le site: http://www.oxfam.org/) . Les couleurs particulièrement bien choisies et les émotions puissantes que ces trois affiches dégagent en font toute la réussite.

 

Gender based violence 3

 

Cet appel s’adresse à toutes les femmes victimes de violence de genre: Ne contribuez pas à votre propre enfermement, le silence EST un barreau, brisez-le.

La publicité au service d’une cause, on aime.