Terminé les salles d’expositions et les galeries d’art bourgeoises ! Place au street, au freestyle avec l’initiative Surplus Candy.

Initiative intéressante, haute en couleur et ô combien culottée pour l’artiste de rue Hanksy et sa bande de 43 artistes qui se sont amusés à repeindre l’intégralité d’un bâtiment abandonné à trois étages de New York. Prêt à être démoli, l’immeuble a été – 6 jours durant – taggé, transformé du sol au plafond, dans un style complètement barré (au sens mélioratif du terme) mêlant esthétisme et art urbain.

Le lieu choisit pour le projet Surplus Candy a été tenu secret jusqu’à ce que les artistes aient menée à bien l’ensemble de l’opération. Éphémère, car cette intrusion artistique ne va pas empêcher l’immeuble d’être détruit. Mais par chance, certain média et quelques 400 personnes – comme Gizmodo – ont pu, vendredi, franchir les portes de l’immeuble redécoré et prendre quelques clichés de la bâtisse avant que celle-ci ne soit réduite en tas de pierre. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ça en jette !

Surplus_Candy-3 Surplus-candy_1 Surplus-Candy_5 Surplus-Candy_6 Surplus-Candy4

Le street-artist Hanksy n’en est pas à son coup d’essai, vous pouvez retrouver l’intégralité de son travail pour le moins controversé par ici. Pour voir plus de photos de l’immeuble, c’est ici.

Cette action rappelle celle de la Tour Paris 13, survenue au mois de novembre, dans laquelle une tour de 9 étages, vouée à être détruite, avait été mise à disposition de 100 artistes dans le but de lui redonner un dernier éclat.