Le mot de passe, véritable temple de sureté. Le Père Fouras de vos données personnelles. Comment être sûr de son mot de passe, d’avoir une confiance aveugle en ce dernier et ainsi garder privé ce qui l’est de droit ? Certainement pas en pensant que vous allez tous les avoir avec une combinaison hyper codée qui consiste à aligner subtilement les 6 premiers chiffres de votre clavier.

En voilà un constat, 123456 est le mot de passe le plus utilisé pour l’année 2013, suivi de près par « motdepasse » et « azerty ». Un peu d’imagination dans un contexte de piratage massif de comptes qui peut s’expliquer par l’intarissable faculté de l’internaute à choisir des mots de passe en carton plume.

 

1

 

 

Chers internautes, sachez que « motdepasse » et « 123456 » ont tout autant le mérite de protéger qu’un préservatif troué lors d’un rapport avec une prostituée thaï ou de se faire un bain de bouche à l’acide nitrique.

L’ANSSI, l’agence française de sécurité des systèmes d’informations, repose les bases de la sécurité informatique : votre mot de passe doit comporter un minimum de 10 caractères en combinant minuscules et majuscules.

N’oubliez pas que le Leet Speak 1337 5|*34|<, système informatique utilisant des caractères alphanumériques, qui se rapproche dangereusement du Kikoo Speak, permet de complexifier des mots évidents (Nathalie deviendra alors |\|Ath4li3 (ça fonctionne également avec nom de votre chien, celui de votre tante qui pique, ou avec des phrases plus abstraites comme “j’aimelachoucrouteavecunpeudevermicelledesoja”.)