Shimao Property Holdings, est l’une des plus importantes firmes immobilières présente sur le territoire chinois. Elle a pour habitude de développer des projets ambitieux et luxueux de grande envergure.

Dans la province chinoise du Jiangsu, cinquième du pays et deuxième pour le PIB total, l’entreprise a implanté nombres d’enseignes dans un récent quartier résidentiel. De loin, les logos nous sont familiers et confèrent au quartier une atmosphère positive et rassurante. Mais dès que l’on s’approche, ces derniers nous apparaissent comme des contrefaçons : « SFFCCCKS Coffee » pour Starbucks, « H&N », « Zare » ou encore « Hugo Bgss ».

Supposées attirer investisseurs et clients dans ce nouveau quartier, ces enseignes les ont plutôt fait fuir et Shimao a raté son coup. Plusieurs des entreprises ont évoqué le caractère « trompeur » de ces enseignes et ont mis en avant la violation des lois du copyright.

Une bien mauvaise pub pour Shimao qui, fondée par le milliardaire Hui Wang Mau en 2001, avait habitué ses clients à un meilleur standing.