En amont de la Journée Mondiale des Droits Humains le 10 décembre, Action contre la Faim et TBWA\PARIS ont sensibilisé l’opinion publique sur les violences contre les humanitaires : des actes qui privent in fine les populations dans le besoin d’une aide vitale.

Metro Odéon, ligne 4, Paris, VIème.

Sur le quai direction Porte de Clignancourt, une installation spectaculaire, une histoire tragique : un humanitaire d’ACF, abattu d’une balle en pleine tête. La balle traverse le quai et sur plusieurs affiches consécutives, explose tour à tour une bouteille d’eau, un sac de farine, un bidon d’huile, symboles de l’aide apportée aux plus démunis.
Écriture blanche sur fond noir, la phrase « Tuer un humanitaire c’est condamner ceux qui en ont besoin » conclut le drame.
Les usagers du métro sont alors invités à apporter leur soutien à la protection de l’aide humanitaire en signant la dernière affiche : la première pétition sur 4X3.

#PROTEGEONS LES HUMANITAIRES VERTICAL