En France, depuis 2011, tous les quinze jours, une personne s’immole par le feu sur la place publique.
Sur le parking de leur entreprise, dans la cour d’école, devant le centre des impôts ou le Palais de l’Elysée. Ils sont cadres dirigeants, instituteurs, retraités ou demandeurs d’emploi.
Au-delà des faits divers restés sans écho, le Grand Incendie raconte ces actes ultimes de contestation et confronte la communication officielle à la voix des témoins.

  • Deux ans d’enquête et de prises de vue

Il a fallu à Samuel Bollendorff et Olivia Colo deux ans d’enquête pour recenser chacune des immolations survenues en France depuis 2011, retrouver les témoins, écouter les proches et collègues. Au final, ils ont choisi de porter leurs regards sur 7 histoires, à commencer par celle de Rémy Louvradoux qui, alors qu’il était chargé de la prévention contre les suicides à France Télécom / Orange, a décidé de s’immoler sur son lieu de travail.

  • Une approche artistique inédite : une histoire à deux voix

L’interface à double voix du documentaire donne à entendre les témoignages exceptionnels qu’adressent ces hommes et ces femmes à la collectivité et propose d’y confronter les réactions des institutions du pays et le déni de la portée contestataire de ces actes. Reprenant les enregistrements d’un sismographe, les discours se dessinent simultanément sur un rouleau de papier défilant.

A tout moment l’internaute peut cliquer sur la courbe de son choix pour dévoiler l’image associée à ces paroles. Il fraye ainsi son propre chemin sur le sens de cette confrontation des discours.

Le documentaire est à découvrir sur ce site : http://aquitaine.france3.fr/decouvrez-le-documentaire-interactif-le-grand-incendie