Le tabac et la publicité, jadis histoire d’amour idyllique qui, au fil des préventions multiples et des mesures draconiennes, se transforme en campagnes anti-publicitaires toujours plus choc qui flirtent avec une leçon de morale nauséabonde et plus qu’attendue. Depuis 1991, la loi Evin interdit toute forme de publicité (directe ou indirecte) en faveur du tabac, ainsi que toute propagande.

Après l’exposition massive et décomplexée de vos organes sur les paquets de cigarettes, le CNCT (Comité National Contre le Tabagisme) propose aujourd’hui une nouvelle analogie entre les méfaits du danger et l’impact de ce dernier sur votre entourage.

 

 

Une production « à la française » qui n’a rien à envier au jeu pathétique et aux œuvres léthargico-bucoliques des références du genre. Malgré une morphologie soignée et une structure intéressante pour un format particulier (90 secondes, environ), le spot se veut hésitant tant par la demi-mesure qu’il adopte. Un peu comme si Chantal Goya interpréterait le rôle d’une chouette ménopausée, « Le Complot » montre la pression incessante exercée par les fabricants de tabac sur les fumeurs afin de maintenir en permanence le tabagisme comme une norme dans notre société et empêcher ainsi les fumeurs d’arrêter de fumer. 
« L’industrie du tabac vous connaît. Mais vous, la connaissez-vous vraiment ? ».
C’est sous cette signature que l’axe publicitaire se dirige fièrement.

Même si le spot a le mérite de se positionner différemment sur la réflexion autour de la cigarette, l’histoire s’essouffle au profit d’une chute attendue. Quand un fumeur s’arrête, c’est l’industrie du tabac qui veille à le faire plonger. Pierre (Frédéric Gony, de la série TV « Avocats et Associés »), qui a décidé d’arrêter le tabac, se retrouve espionné, harcelé par les hommes de main de l’industrie prêts à tout pour le faire reprendre du service.

Aussi surprenant que ça puisse paraître, les plans sont prenants, soignés et vifs, les couleurs ne sombrent pas trop dans la noirceur qu’on aurait pu attendre mais le pathos et la morale de fond s’engouffrent dans un pléthore pathétique qui glorifient des bizarreries faciales et autres systèmes organisés de délires paranoïdes gâchant un axe initial vraiment intéressant et innovant.

 

antitabac1zzzz

 

antitabac1zzz

 

antitabac1pkfpk

 

antitabac1

 

antitabac1d

 

antitabac1kokok

 

antitabac1gg