Derrière ce titre alarmiste se cache la dernière prise de parole de Greenpeace, l’organisation internationale de protection de l’environnement, qui surfe sur l’attention naturellement portée à ce qui touche de près ou de loin aux fêtes de fin d’année.

Aussi percutante qu’à son habitude, l’organisation Greenpeace nous présente dans le cadre d’un film de près de 2 minutes, un Père Noël physiquement éreinté, qui nous alerte sur la fonte de l’Arctique.

Son visage filmé en gros plan, sur un fond sombre digne des plus horribles films de prises d’otages, ce cher Père Noël tire la corde sensible en nous annonçant que si la glace de l’Arctique fond, ce sont l’ensemble des cadeaux préparés et stockés qui s’enfouiront sous l’eau. De quoi poser quelques soucis quant à leurs diffusions sous les sapins le 25 décembre prochain.

Bien évidemment ce Père Noël a bien fait les choses, il a alerté les principaux chefs d’État, seulement leurs réponses n’étaient pas à la hauteur de la situation.

Pour sauver Noël, il nous invite très vivement à freiner urgemment le réchauffement climatique (et à signer la pétition sur : https://www.savesantashome.org/). 

Ainsi Greenpeace assume l’égoïsme contemporain en alertant les individus sur la possible disparition (bien évidemment fictive) d’une fête qui leur tient à coeur, comme si l’on retirait un hochet à un enfant.