Petit billet sentimental aujourd’hui avec une créativité toujours plus débordante. Parce que mettre un genou au sol est devenu un soupçon mainstream, parce que sortir une boite rouge dans laquelle trône fièrement un anneau fringant est un concept has-been, un jeune homme utilise le langage binaire pour faire sa proposition.

Robert Fink, 24 ans, développeur web et visiblement amoureux, met au point  « Le chevalier : la quête de l’amour » pour faire sa demande à sa belle. Cette dernière, aussi gameuse, doit parcourir un scénario pas super folichon mais mignonnet pour accéder à l’étape finale du jeu.

Le chevalier doit réunir les morceaux d’un anneau en esquivant moult obstacles et fourberies 2.0. Pas franchement douée, elle meurt à plusieurs reprises mais parvient tout de même à libérer une princesse emprisonnée dans un cristal.

 

 

“Angel White, me ferais-tu l’honneur de partager ta vie avec moi ?” – Non, c’est vraiment gentil mais le gameplay du jeu était pas terrible, mais c’est sympa quand même. Évidemment, avec « Video Games » de Lana Del Ray en fond sonore (le mec ne pouvait pas tout faire bien quelque part)  la jeune femme coche le tant attendu “oui” et s’en suit une avalanche de sentiment, une cascade de love pour les deux amoureux de la manette.

Personnellement, j’aurais opté pour un bon gros deathmatch à l’ancienne dans lequel la dernière tête qui n’est pas subtilement arrachée de son corps sous un geyser d’hémoglobine remporte la princesse, mais pas certain que l’effet romantique soit au rendez-vous. Une demande pixelisée, une copine geekette, un bon pote développeur et cinq mois ont été nécessaires à la conception du jeu.

Sur son site, le jeune homme narre ses péripéties et appelle au don pour financer son mariage.

 

pixeldemand1

 

pixeldemand1df

 

pixeldemand1fg