Boire tranquillement son café en lisant ses mails tout en se rendant à son travail, c’est le concept que les Suisses auront la chance de tester à partir du 21 novembre. Un wagon Starbucks a spécialement été aménagé dans le but d’expérimenter ce premier projet de « coffee house » à 2 étages sur rails.

L’enseigne Américaine n’en finit plus de faire parler d’elle ! Après l’ouverture d’un magasin de thé à New York il y a peu, voici que la chaîne Starbucks se lance un nouveau défi : conquérir les amateurs de café … dans les trains. Afin de tester la viabilité de ce projet, un seul wagon sera donc en circulation durant 9 mois, période au terme de laquelle une évaluation déterminera la prolongation ou non de l’opération, ainsi que l’éventuelle création d’une deuxième « voiture » pour le printemps 2014. Niveau trajet, ce « coffee house » circulera sur l’axe Genève – Fribourg – Saint Gall 2 fois par jour, sur les rails de de la CFF (société des chemins de fer Suisses).

Starbuckswagen

Concernant l’intérieur de ce wagon, le but était de concevoir un espace aussi chaleureux que celui d’un Starbucks lambda. Spacieux, agréable et évidemment connecté. Un défi que l’équipe en charge du design a su relever malgré les nombreuses contraintes existantes. La sécurité incendie, le poids des éléments, l’électricité … Autant d’éléments susceptibles de devenir des freins, à prendre en compte. Le directeur en charge du design, Liz Muller, explique par exemple que pour des normes de sécurité incendie, le bois était proscrit. Au lieu d’abandonner l’idée d’un mobilier chaleureux, l’équipe a donc opté pour la solution du traitement des tables contre les flammes.

starbucks 03

Les architectes ont ensuite pensé le wagon en deux espaces bien distincts. Celui du bas avec les bars et tabourets pour prendre son café sur le pouce lors des voyages courts ; et l’étage réservé aux passagers effectuant de longs trajets. Ils pourront alors s’assoir sur des sièges confortables avec la possibilité d’installer leur ordinateur portable et de travailler tranquillement.

Autre contrainte, le bruit ! Afin de limiter les désagréments sonores, l’espace inférieur a dû être entièrement tapissé. Et dans un souci de confort, un serveur se déplacera du bar, à l’étage supérieur pour servir les clients, évitant ainsi de nombreuses allées et venues dans ce wagon.

En somme, tout a été pensé pour concrétiser cette expérience et faire en sorte qu’elle perdure dans le temps. En souhaitant que le dénouement soit différent de l’expérience McDonald’s au début des années 90. A l’époque, CFF avait fait un partenariat avec cette autre chaîne Américaine, mais celui-ci s’était rapidement soldé par un échec, notamment à cause de l’odeur de frittes circulant dans la totalité du train.

Réponse donc dans 9 mois …

starbucks 02

starbucks 04

starbucks 05

Starbuckswagen

starbucks 10