À l’heure où certains bonnets font l’actualité française, la marque de smoothies et jus de fruits (très) frais Innocent vient de lancer la troisième édition de son opération « Mets Ton Bonnet », en partenariat avec la marque Phildar, la SNCF et l’association Les Petits Frères des Pauvres. Cette opération se fait en deux étapes.

Tout d’abord, depuis fin octobre, Innocent propose au public de contribuer à la création de petits bonnets qui viendront coiffer les bouteilles de smoothies.
Pour cela, Phildar a fourni des « kits tricots » pour pouvoir tricoter des bonnets miniatures : au total, 8200 pelotes de laine et 4950 paires d’aiguilles ont été distribuées.
De plus, samedi dernier, le 9 novembre, Innocent s’est approprié les voitures-bar de huit TGV au départ de Paris, pour les transformer en voitures de « Tricot Grande Vitesse ». Des « cafés-tricots » sont également organisés partout en France (dont le 16 novembre à Paris et le 23 à Roubaix), et les participants ont jusqu’au 15 décembre pour déposer leurs petits bonnets, faits avec ou sans le « kit tricot », dans l’un des magasins Phildar ou les envoyer à Innocent ! Tous les modèles sont autorisés (rayé, en forme de théière, de renard, avec un gros pompon, etc.) et des tutoriels, pour débutants et experts, sont disponibles sur le site innocent.fr.

 

Mets-ton-bonnet-innocent-IEUP2

La seconde partie de l’opération commence en janvier, dans tous les magasins distributeurs de smoothies Innocent. Les bonnets seront apposés sur 300 000 bouteilles, et pour chaque produit acheté, 20 cents seront reversés à l’association Les Petits Frères des Pauvres. Cette année, l’objectif est donc de récolter 60 000 euros, pour venir en aide aux personnes âgées souffrant de solitude, de pauvreté, d’exclusion ou de maladies graves.

Mets-ton-bonnet-innocent-IEUP1Avec « Mets Ton Bonnet », Innocent a su se créer une véritable communauté de fans solidaires, aussi bien du côté des tricoteurs (certains en font jusqu’à 200 !) que des consommateurs, qui deviennent des collectionneurs.

De plus, la marque prouve (encore une fois) qu’elle maîtrise parfaitement les techniques du marketing : impliquer le public en amont, en lui demandant de tricoter, puis faire une récolte de fond en prenant pour base ces petits bonnets : rien de tel pour fidéliser, renforcer son positionnement… et booster ses ventes !