George Clooney est de retour pour vanter les mérites de la marque Nespresso

Cette vidéo web, scindée en deux temps et nommée « In the name of pleasure », illustre comme a son habitude un passage de George au sein d’une boutique Nespresso.

Dans un premier temps on y découvre un George dragueur, ayant repéré une délicieuse demoiselle (Lauriane Gilliéron, ex-miss Suisse) dégustant son moment Nespresso.

Désireux de vouloir partager son temps avec la demoiselle, il s’immisce à sa table pour faire les présentations, jusqu’à ce qu’elle retourne la célébrité de l’acteur contre lui. En effet, la voilà hurler « George Clooney is inside ! » pendant qu’il s’absente pour la resservir et qu’elle lui subtilise son précieux breuvage (quel gentleman ce George !).

Ainsi George est entouré d’une horde de fans, permettant à cette maligne de déguster son expresso en solitaire.

* Vous aurez noté une copie du bandeau YouTube incruster au coeur de la vidéo, pourquoi ? Vous allez comprendre…

Dans un second temps, on y découvre encore George, accompagné cette fois-ci de Matt Damon. 

Ayant visiblement appris de son ancienne crédulité, George réutilise la technique de la demoiselle pour se débarrasser de son acolyte en hurlant un « Hey, Matt Damon is inside ! ».

Matt Damon, malin, sort alors sa main du cadre de la vidéo pour transformer l’indice de lecture en capsule Nespresso, et ainsi en tirer son jus de chaussette. Ce moment Nespresso, tel un véritable instant de coupure, ralentit le temps et donc la horde de fans accourant, pour laisser le plaisir à Matt de déguster son café et de fuir calmement.

Déclinaison en spot TV 

Vous l’aurez donc compris, au travers de cette vidéo, Nespresso met en avant non pas la qualité de ses cafés, mais l’expérience offerte à ses consommateurs.

Ainsi l’expérience Nespresso est un moment d’exception, de volupté et d’un somptueux repos, durant lequel on ne peut être dérangé par un parasite extérieur.

Via une lecture de la vidéo au sein de cet article, la séquence avec Matt Damon ne semble pas entièrement intégré à l’interface YouTube, offrant un rendu un peu cheap, loin des valeurs d’excellence et de luxe véhiculées par la marque.

Il faut en effet se rendre sur l’onglet “What else?” de la chaîne YouTube, pour avoir un rendu optimal de la campagne, issue des agences Mccann et Lowe.

Cet onglet intègre un semblant de mini-site offrant des contenus additionnels tels que des vidéos “d’accords mets et cafés”, ou encore des films vantant la précision dans le choix et la conception du café, digne de l’orfèvrerie suisse.