En cette saison hivernale, la marque Gap nous murmure de répandre et donner de l’amour. Suivant un dicton digne de Gandhi, des célébrités telles que Cindy Lauper, Harry Belafonte, ou encore les enfants du commandant Cousteau posent. Un seul mot d’ordre #MakeLove. De cette façon, la marque a choisi de célébrer les artistes et militants qui font une différence dans le monde.

Une patte créative qui n’est pas sans nous rappeler la campagne Unhate de Benetton. Une campagne de communication simple qui incarne les valeurs d’indépendance et d’individualisme propre à la marque.

Mais c’était sans compter sur la signature de quelques idiots aux idées étroites. Le 24 novembre Arsalan Iftikhar, journaliste pour le magazine “The Islamic Monthly” et fondateur de TheMuslimGuy.com tweet une photo d’une publicité taguée de Gap.

Le tag détourne le slogan de GAP “Make Love” (faites l’amour) en “Make Bombs” (faites des bombes). Ajouté juste en dessous le message : “Please stop driving TAXIS” (“Arrêtez de conduire des taxis”).

L’affiche en question ? Celle où pose Waris Ahluwalia, un acteur et designer, Indien-Américain. Celui-ci de confession sikh porte le turban. La marque Gap a tout de suite réagi en demandant au twittos de prendre contact afin d’indiquer où l’affiche se trouvait.

Suite à sa réactivité, Gap n’a pas hésité à défendre et prendre position pour son modèle en changeant la photo de son compte Twitter. Action qui lui fait marquer des points, et a largement convaincu la Twittosphère ! Si les marques sont parfois victimes des détournements engendrant des bad buzz, Gap a su réagir à temps et défier la dure loi des réseaux sociaux !

MakeLove_GAP_Twitter

Twitter_Compt_Gap

MakeLove_Remake_Gap