Ce vendredi, et à l’occasion d’un dossier spécial « Grande-Bretagne », le célèbre magazine « The Economist » et l’agence CLM BBDO se sont associés pour produire une campagne à l’accent  « so british ».

« Une vision objective sur absolument tout » s’est ainsi que l’agence défini son client. Et pour illustrer ses propos, elle a choisi d’user d’un ton acidulé et rafraichissant en se moquant ouvertement du tabloïd anglais.

« Il est quand même moche ce rouge » ou encore « C’est pénible de lire un magazine en anglais » sont les accroches minimalistes, appuyées par une DA épurée, choisies par CLM BBDO pour souligner les défauts de The Economist.

Le message est clair et pertinent. En effet, quoi de mieux pour illustrer son objectivité que de se poser sur une chaise en bois qui grince, se regarder dans un miroir craquelé et faire son autocritique ?

Aucune me direz-vous. Et vous aurez probablement raison.
Enfin, peut-être…

The economist 1

 

The economist 2