Le problème avec un film tel que « La malédiction de Chucky », qui ne sort pas au cinéma mais directement en DVD (Direct to DVD), est qu’il faut s’assurer que sa promotion se fasse malgré un certain manque de visibilité dû à l’absence du film dans les salles. Sinon, c’est 8.000.000 de dollars jetés par les fenêtres, un travail vain et la désagréable sensation d’avoir participé à un échec commercial.

Mais alors, comment promouvoir un film qui n’est pas sorti au cinéma ?

L’émission de Silvio Santos, diffusée sur la chaîne brésilienne SBT Online, propose un élément de réponse. Recrutez un homme de petite taille qui puisse jouer le rôle de Chucky, munissez-vous d’une caméra, cachez-la, réservez un abribus, attendez la tombée de la nuit, filmez et riez.

Silvio Santos, réputé et admiré au Brésil pour ses nombreuses farces, n’en n’est pas à son premier canular. Souvenez-vous, la petite fille de l’ascenseur qui apparaissait et disparaissait brusquement en lâchant un hurlement à faire trembler un mort, c’était lui. Ou encore, le fantôme de la fillette qui hantait les cimetières, encore lui.

Mise en scène ou non, il est indéniable que cette caméra cachée aura eu une certaine audience, mais plus encore, elle marque bel et bien le retour de la poupée tueuse.