Si Berlin est une ville réputée pour sa culture alternative, pour la vie nocturne qu’elle propose et pour son héritage historique, il y a un autre secteur pour lequel la capitale allemande est connue :  les start-ups

  • Des acteurs divers

La tendance est telle qu’il est presque impossible de la manquer, les jeunes entreprises présentes sur le web y poussent comme des champignons. Qu’il s’agisse de sites de shopping en ligne comme ShopAlike.fr, de sites de colis surprises (Glossybox) ou encore des sites de rencontre (E-darling), les secteurs d’activité de ces compagnies sont aussi différents qu’elles sont nombreuses. Il n’y a qu’à jeter un oeil à la carte Berlinstartupmap pour s’apercevoir de l’ampleur que prend le phénomène.

office22

office6

  • Un contexte favorable

 Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour expliquer le véritable boom que connaît la capitale allemande depuis maintenant 5 ans:

  • Le contexte économique, qui ne favorise pas l’embauche des jeunes notamment dans les pays sud européens
  • Les facilités administratives liées à l’emploi génèrent également une forte immigration qualifiée de toute l’Europe (en Allemagne il n’est pas nécessaire d’avoir le statut d’étudiant pour réaliser un stage et aucun visa n’est nécessaire pour circuler et travailler au sein de l’espace Schengen)
  • Le faible coût de la vie, à titre d’exemple une pinte de bière coûte 3€ dans un bar alors qu’elle en vaut le double à Paris

Fasciné par le modèle d’inspiration américaine jeune et dynamique dans lequel la hiérarchie est plate et où la créativité est valorisée, de nombreux jeunes diplômés s’expatrient. Pour fuir la situation économique française  où le taux de chômage chez les jeunes est de 24,9% au deuxième trimestre 2013 (source :Journaldunet.com), ou simplement pour partir à l’aventure le temps d’un stage, les jeunes sont de plus en plus nombreux à vouloir prendre part à cette ruée vers l’or.

 office43

  • Booster son CV

 Le nouvel El Dorado que représente Berlin peut effectivement s’avérer utile pour pouvoir justifier d’une première expérience à l’étranger, souvent fortement valorisée pour décrocher un emploi en France.

Les sites d’offres d’emplois franco-allemands se multiplient pour répondre à une demande croissante. Demandeurs et offreurs se rencontrent ainsi facilement sur les sites spécialisés tels que Connexion-emploi.com, Franco-allemand.com ouJobinberlin.com.

  • Une situation précaire 

Si ce portrait de la métropole vous a donné envie de tout plaquer pour vous installer sur les bords de la Spree dans le quartier de Kreuzberg, veuillez noter que cette situation ne sera pas éternelle.

 La ville de Berlin est toujours en phase de reconstruction, on y compte aujourd’hui plus de grues que de bars. Il est un indicateur qui ne laisse aucun doute quant à la transformation que connaît la capitale de la Currywurst  : le secteur de l’immobilier. Avant il était possible de trouver une chambre à louer dans le secteur bobo de Prenzlauer Berg pour 250€ par mois. Aujourd’hui il faut être optimiste pour espérer trouver un logement en dessous de 400€. Malheureusement la hausse des salaires n’est pas proportionnelle à celle des loyers.

 D’autre part le nombre de start-ups qui réussit à passer le cap décisif des trois ans ne va pas au delà de 40%.

 Lancez-vous donc dans l’aventure berlinoise, en connaissance de cause !

office39