A travers cette campagne de communication, au ton volontairement exagéré, l’ONG ONE veut dénoncer la facilité avec laquelle toute personne ayant une activité douteuse ou illégale peut créer une société fantôme pour blanchir de l’argent sale, tout en conservant son anonymat.

« Créer une société écran est un jeu d’enfant. Il faut moins de justificatifs d’identité que pour refaire son permis de conduire. Ces entités, très convoitées par des criminels,  sont au cœur de 70% des grands cas de corruption dans le monde. Leur usage fait perdre des milliards à l’Afrique, ainsi qu’à l’Europe », rappelle Friederike Röder, responsable plaidoyer de ONE France.

 

CACHE-TON-CASH.com : la preuve par l’absurde

Bien que la fraude fiscale et le blanchiment d’argent soient interdits, la création de sociétés et de trust, sans dévoiler l’identité des personnes qui en bénéficient, est tout à fait légale.

CACHE-TON-CASH.com n’est pas un cas isolé, de nombreux sites similaires existent sur la toile.

« Pour pointer du doigt l’absurdité de cette réalité, ONE a décidé de lancer son propre service de création de sociétés écrans CACHE-TON-CASH.com et de communiquer, dans un premier temps, sur Twitter via le compte @cache_ton_cash. En faisant la promotion de ces pratiques sur ce réseau social, nous avons souhaité capter l’attention des internautes et susciter le débat autour d’une telle offre », explique Sara Kianpour, responsable des campagnes de ONE France.

Le design du CACHE-TON-CASH.com a été inspiré des services en ligne existants, avec un contenu décalé. Il est enrichi d’astuces pour la création de société fantôme, de témoignages de « clients » 100% satisfaits, ainsi que d‘offres promotionnelles.

Après quelques minutes de navigation, un pop-up indiquera aux internautes que le site est faux mais appellera à l’action en invitant les visiteurs à signer l’appel de ONE aux dirigeants européens pour sévir contre ces entités.

« A l’instar des vrais services de création de sociétés écrans, nous avons opté pour une communication sans complexe. Cette campagne, volontairement « fake », a pour objectif d’interpeller sur ce scandale, et aussi et surtout de donner envie aux gens d’agir », confie Sara Kianpour.

Le site s’accompagne d’une campagne presse, tous deux réalisés par l’agence Textuel La Mine.

Une campagne européenne pour lutter contre la fraude fiscale et la corruption

CACHE-TON-CASH.com fait partie d’une campagne que ONE mène  en Europe depuis le mois de septembre, pour pousser les dirigeants à prendre des mesures contre l’opacité des sociétés écrans et des trusts. En effet, les Etats membres sont en train de négocier une  nouvelle loi contre le blanchiment d’argent.

La fraude fiscale et la corruption font perdre 44 milliards d’euros à l’Afrique chaque année, de l’argent qui pourrait être investi dans des services essentiels comme la santé, l’agriculture ou l’éducation. Cependant c’est l’Europe qui a le pouvoir d’agir contre ces pratiques puisqu’elle héberge un grand nombre de ces structures opaques.

 « L’appel de ONE à l’attention des dirigeants européens a déjà recueilli plus de 36 000 signatures en Europe. Nous espérons que les Français seront nombreux à rejoindre notre combat en découvrant CACHE-TON-CASH.com et à interpeller le gouvernement. La France se doit être le leader de la lutte contre la corruption et la fraude fiscale au niveau européen » conclut Friederike Röder.