Que peut-on refuser à de belles fesses bien rebondies, à la cambrure idyllique ? Rien, ou pas grand chose, l’agence ACW Grey et Matchtonim Underwear se sont passé le mot pour « keep them cool », le dernier spot de la marque qui promeut l’aération révolutionnaire.

 

 

Dans la cuisine, une femme prépare le déjeuner d’un homme, probablement son amant, son frère ou bien Pedro, le jardinier du voisin, ici n’est pas la question. À pleine main elle prend les œufs pour les faire cuire tout en soutenant du regard ledit mammifère, trônant sur sa chaise et galbant ses abdominaux humidifiés par la douce transpiration d’une atmosphère chaude. Sueur, beurre qui fond, sueur, front qui dégouline, sueur, œufs qui cuisent anormalement vite, re-sueur barbe qui pleut. On se croirait dans une pub pour le nouveau déodorant Axe. transpiration, ventilateur, le sens aiguisé de la déduction permet de comprendre qu’il fait manifestement chaud.

La palpable tension sexuelle ramène chaque élément, même les plus anodins, au rang de métaphore sexuelle dans laquelle chacun est libre d’interpréter ce qu’il veut. On prend un cliché vieux de vingt ans, on le lifte aux stéréotypes, on lui injecte du botox et on tente une cure d’amaigrissement pour concept ridé. Au bout du brief on obtient un spot encore plus refait que les attributs mammaires de Nabila dans Public. On pourrait nous vendre un parapluie Hello Kitty rose à pois verts avec des petits cœurs fluo que ça reviendrait au même. Pour conclure, pas de quoi chanter les hymnes youkaïda à la messe catholique du dimanche midi moins cinq à la cathédrale de Tourcoing, juste à côté du Lidl.

Beaucoup trop de confusions pour un spot aussi simpliste qui, dans son axe publicitaire initial, pouvait se contenter de zoomer sur les fesses d’un mannequin taille 34 qui se nourrit exclusivement de coton et de ténia au fenouil.

Les publicités pour la lingerie font souvent l’éloge d’une représentation trop littérale des codes et du message. Wonderbra et Dim ont su se démarquer et sortir des sentiers battus avec une créativité débordante et un décalage pertinent qu’on ne retrouve, hélas, pas dans cette tartine d’illogismes à l’incohérence arbitraire.

 

Un petit tour d’horizon sur d’autres publicités autrement mieux agencées :

 

affiche-publicité-sexy-chantelle

affiche12

affiche18

Wonderbra-fits-naturally

wonderbra

 

affiche5

 

affiche7

 

affiche13

wonderbra (1)

wonderbara_journal01