« C’est avec infiniment de bonheur que nous vous apprenons la naissance de Phubbing ». Malgré les airs de faire part de naissance, la rédac d’Il Etait une Pub n’a pas encore complètement perdu la raison (quoique).

Non ! Phubbing n’est pas le nom que nous avons donné à notre bébé loutre. C’est à l’agence de publicité australienne McCann que nous devons ce néologisme.

Le « Phubbing » nous en sommes tous les acteurs et les victimes. Chaque jour, dans les transports en commun, les salles d’attente, les magasins, les restaurants et bars, les Wcs ou notre propre lit nous vivons, cultivons et supportons cet étrange phénomène.

On pourrait le diagnostiquer comme la grande maladie addictive du 21ème siècle. Le « Phubbing » C’est en fait, l’acte de snober quelqu’un en prêtant plus d’attention à son Smartphone. L’incessant progrès des technologies et la multiplication des applications en tout genre ne risque pas d’arranger les choses.

Nous l’avons remarqué en France avec l’arrivée des mots « bombasse », « chelou », ou encore « choupinet » dans le Petit Robert 2013 : le langage est en constante évolution ! Le dictionnaire est important et les mises à jour ne sont pas seulement réservées aux smartphones et ordinateurs. Quel lien y-a-til avec le mot phubbing me direz-vous ?

Et bien l’agence australienne McCann a choisi de se lancer dans une double campagne pour Macquarie Dictionary ! En réunissant une équipe d’experts du langage elle cherche à promouvoir le dictionnaire et soulever un problème social. McCann a réalisé un court-métrage intitulé «A word is born»  pour mettre en scène la naissance de ce mot ! Le « phubbing », serait une contraction de « snubbing » (snober) et « phone » (téléphone). Je vous laisse le découvrir.

Et vous êtes vous un Phubber ?

01_phub_Cann 01_phubbing_Aust 02_phubbing_Aust 03_phubbing_Aust

Paris, 4ème au classement du phubbing
Paris, 4ème au classement du phubbing

05_phubbing_Aust Dic_Phubb_Cann