Que serait notre quotidien sans musique ?
Très certainement une réalité triste, terne, voire terriblement angoissante.

C’est du moins ce que l’on peut imaginer à la vue de la dernière prise de parole de la chaîne musicale Kiss TV.

Cette campagne, intitulée «Song Without Music» et réalisée par l’agence LOLA Madrid (Lowe and Partners) et l’artiste Mikolaj Gackowski, a pour but de défendre la propriété intellectuelle des artistes.

Au travers de ces trois spots, Kiss TV reprend trois clips emblématiques de ces dernières années, à savoir : «Party Rock Anthem» de LMFAO, «Gangnam Style» de PSY et «Bad Girls» de MIA.

Ces trois vidéos mettent en scène les moments forts de chacun des clips, tout en enlevant … la musique ! (technique propre à l’artiste Mikolaj Gackowski).

Cela nous donne des rendus vides de sens dans lesquels nous voyons les artistes se trémousser ridiculement au rythme de véritables sons nettement moins entraînants – au point d’en procurer une certaine gêne pour le spectateur -.

C’est donc tout naturellement que ces trois spots terminent avec le claim suivant : «If you take out their music, you take out their meaning». 

 

Deux lectures peuvent-être  effectuées d’après cette campagne :

# Premièrement, si on arrache le travaille d’un artiste, on lui fait perdre le sens du message initialement véhiculé.

# Enfin, cette campagne nous apprend que la musique a la capacité d’habiller des images et donc de magnifier une certaine réalité qui, à l’état brute, peut être perçue comme à la fois ridicule et pesante.